Quelques nouvelles du facteur

tabs

Avec Quelques nouvelles du facteur se poursuit notamment le cycle des 66 Brèves pour instrumentistes - récitants, où s'entendent maintenant des solos de trombone, serpent, criquets, grenouille, puces (plutôt électroniques), concertina, shruti-box, fouet, pendule sonore, réveil-soir, ... 

 

« Mais que vient donc apporter le facteur ? Des lettres. Oui. Et aussi des lettres. Des "caractères", qui nous composent des mots, des phrases, des sons, des gestes, des pensées. "Characters", comme disent les anglais, pensant du même coup "personnages". (De théâtre).

 

Une esthétique de la pièce (de théâtre), ou du morceau (de musique). Morceau : ce qui peut s'arracher, d'une morsure. Une bouchée en quelque sorte ; une mise en bouche, par où se fait la mise en pièce (de la musique) et la mise en morceaux (du théâtre). En bref, la mise en scène. » Jacques Rebotier

 

Dans le cadre de ce spectacle, l'exposition Poèmes-Photos met en regard textes et images de Jacques Rebotier. Cette poésie-photo, c'est aussi un art contemporain des emblèmes.

 

Extrait  de la Brève n°17 « Pourquoi tu m'aimes plus ? Tu dors ? [inspirer rapidement avec bruit et rester figé en apné ] Pour quoi tu m'aimes plus, hein, pourquoi tu m'aimes plus ? on se parle plus, on se dit plus n'en, on s'regarde plus-on-mange-on-dort c'est évident qu'on s'aime plus pourquoi tu l'dis pas moins ? t'as rien à m'dire, t'as plus rien à m'dire, t'as jamais plus lien envie d'me dire ni rien d'faire avec moi, hein pour quoi tu l'dis pas qu'tu m'aimes plus ? J'en ai assez q'tu m'aimes plus, c'est vrai quoi j'en ai assez, tu m'aimes Plus et en Plus tu t'en fous C'est vrai q'tu t'en fous, le soir j'me déshabille tu m'regardes même plus avant tu m-regar dais maint'nant tu t'en fous d'mon corps, hein q'tu t'en fous d'mon corps, dis le q'tu t'en fous complètement, complètement c'est dingue tu t'en fous complètement maint' nant, tu dois pas être nor mal ? Je peux plus t'parier, on s'parle plus : si tu m'dis pas q'tu m'aimes, j'peux plus t,parler moi, i . peux même plus t'parler, j'peux même plus t'dire que j'taime, j'ai plein d'choses à t'dire mais toi tu m'dis plus rien alors J'te les dis plus non plus, et ça m'fait autant d'mal de pas les dire que d'pas les entendre. »

Partition de la Brève n°17 >

presse

L'Alsace « La musique, pratiquée sur une palette d'insturments aussi large que peu académique, vient sans cesse en contre-point de l'action et surtout de la parole, à laquelle elle se mêle souvent, littéralement jusqu'à la fusion (lorsque le récitant finit sa phrase en embouchant un instrument à vent). » Olivier BREGEARD ( 29 sept 1996) Lire l'article complet

 

Ouest France « Le public s'amuse énormément à ce spectacle, ni théâtre, ni concert, ni ballet. Et s'il est parfois redondant, il distille une véritable émotion. C'est vrai que Jacques Rebotier est un vrai poète. » Pierre GILLES (27 sept 1996) Lire l'article complet

 

Libération « Obsessionnel, ce dernier taille comme à son habitude dans le tissu verbal quotidien, traque la musique dans les mots et le sens dans les sons, fait son miel d'une scène de ménage ou d'une coupure de journal, retranscrites illico en partitions pour "trombone, serpent, criquets, grenouilles (...)" et même "réveil-soir". » 

 

DNA « Extraits revisités d'un cycle de Soixante six brèves pour instruments-récitants ou brassée de scène poquées dans les cinq actes d'une pièce fantôme et qui pourrait s'appeler Quelques nouvelles du facteur : des "études" dirait ici le langage musical, insolite simplement, ou proprement fulgurantes à l'occasion, tressées dans une phrase poétique, instrumentale et langagière, qui laisse son spectateur-auditeur perplexe assez souvent, s'il n'en goûte activement, rôdant entre gags et aphorismes, la saveur absurde-acide et burlesque » A.W (28 sept 1996) Lire l'article complet

pro

Création et Résidence 1996 Centre National Dramatique et Chorégraphique de Brest

distribution

Texte et mise en scène
Jacques Rebotier
Décors et costumes
Virginie Rochetti
Lumière
Olivier Oudiou
Avec
Vincent Berger
Gérard Buquet
Pascal Contet
Virginie Michaud
Jacques Rebotier
Virginie Rochetti
Sarah Ryle

production

compagnie voQue
Coproduction : Le quartz de Brest, Théâtre National de Strasbourg avec le concours Beaumarchais

tournée

20 Septembre 1996 - 21 Septembre 1996
Le Quartz - Brest
25 Septembre 1996 - 26 Septembre 1996
Festival Musica - Strasbourg
28 Septembre 1996 - 30 Septembre 1996
Centre Georges Pompidou